[Interview #3] : Grafimages, studio de conception web

[Interview #3] : Grafimages, studio de conception web

1/ Bonjour Manu ! Pourrais-tu nous dire en quelques mots ta  fonction et tes missions principales au sein de Grafimages ?

Bonjour, je suis webdesigner et chef de projet, mais je m’occupe aussi un peu de la communication (réseaux sociaux essentiellement).

2/ Quel est ton parcours et ta formation ?

Je n’ai pas un parcours très typique : après un DUT Génie Civil, j’ai travaillé 3 ans en bureau d’études. S’en sont suivis 2 ans de chômage, le secteur étant pas mal bouché à l’époque…
En parallèle, j’ai découvert Photoshop en 1993 et, à force de l’utiliser, j’ai fini par avoir des demandes de cartes de visites, flyers, affiches, plaquettes… J’ai donc officialisé tout ça en 2000 en ouvrant ma première entreprise comme graphiste. Courant 2001, j’ai commencé à m’intéresser au HTML et au graphisme Web, qui me semblait être un bon choix pour l’avenir. Après 6 mois d’auto-formation intense, j’ai donc ouvert une nouvelle entreprise (Grafimages) dédiée à la création Web.

3/ Pourquoi ce choix de carrière ?

Beaucoup de raisons, mais pour résumer :
- Mon secteur professionnel initial était bouché
- Je suis bien plus intéressé par le graphisme/illustration/webdesign que par la réalisation de plans de bâtiments
- J’ai besoin d’indépendance et je n’aime pas vraiment avoir un patron/être salarié.

4/ Quels sont les avantages et inconvénients d’une agence de conception web ?

Les avantages sont : la diversité des projets sur lesquels nous travaillons ; être une petite agence (4 personnes) autorise des rapports à la fois cordiaux et professionnels, sans réelle hiérarchie et enfin, avoir une relative liberté quant aux conditions de travail (horaires, matériel…)

Les inconvénients : on doit forcément s’adapter à l’évolution du Web, que ce soit en webdesign, en intégration, en développement, mais aussi en faisant face à la situation extérieure qui a parfois une influence non-négligeable, ce qui nécessite une veille constante.
Exemple : la crise de 2008-2009 a eu pour conséquence une réduction des budgets clients, on a donc commencé à proposer le recours à des CMS comme alternative au développement maison pour nous adapter.

grafimages
5/ Quels sont les savoir-faire et les savoir-être de ton équipe et toi-même dans une agence web ?

Nous disposons tous d’une culture Web acquise au fil des années (si je me rappelle bien, nos premières incursions sur le Web datent de 1996/1997).
Et les nombreux projets sur lesquels nous avons eu l’occasion de travailler sont une source d’expériences très diverses, ce qui nous permet d’appréhender des situations extrêmement variées pour proposer les solutions les plus appropriées aux projets qu’on nous confie.

6/ Comment se déroule une journée type de l’agence Grafimages ?

Il n’y a pas réellement de journée-type, dans la mesure où l’agence est en fait une collaboration entre 4 personnes qui ne sont pas physiquement au même endroit. Ce qui fait que chacun organise ses journées comme il le souhaite, du moment que le travail est fait.
Cela dit, on communique quotidiennement (Skype, email), en plus d’utiliser DaPulse comme gestionnaire de projet.

7/ Quels sont les aspects positifs et négatifs du métier de concepteur web ?

Les aspects positifs sont les suivants :
- On contribue à créer et faire évoluer le Web
- La diversité des projets sur lesquels nous sommes amenés à travailler

Il n’y a pas réellement de points négatifs, à part peut-être la spécialisation de plus en plus poussée des différents métiers du Web (exemple : si on pouvait être webdesigner/intégrateur/développeur/référenceur en 2002-2003, aujourd’hui, les compétences nécessaires sont réparties entre 3 et 4 intervenants spécifiques).

8/ Que penses-tu de l’avenir de ton métier dans ton secteur ?

Il me semble que la conception Web a encore de beaux jours devant elle, même si elle va continuer à évoluer, notamment en se spécialisant de plus en plus (on est passé de webdesign à designer UI/UX, par exemple). Le tout est de savoir s’adapter ☺

grafimages9/ Si tu devais citer un outil (logiciel, méthode…) qui t’est indispensable au quotidien, lequel serait-ce ?

Pour le moment, Photoshop. Mais ça risque d’évoluer dans les années à venir, étant donné l’émergence de logiciels qui permettent de matérialiser une interface par simple drag & drop.

10/ Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait devenir concepteur web ?

Avant tout, acquérir de l’expérience et une culture Web, par soi-même et auprès de professionnels (stage en agence, par exemple). Rester ouvert d’esprit et curieux, ne pas oublier que, en matière de Web, rien n’est figé, tout est en constante évolution.

11/ Pour finir, pourquoi utilises-tu Numerik’Hub ?

Pour entrer en contact avec d’autres prestataires, éventuellement trouver des clients, mais aussi m’informer, voir les réalisations d’autres professionnels et renforcer mon réseau global.

Merci à Manu pour nous avoir présenté son métier de concepteur web et son studio Grafimages. Retrouvez Manu et son agence web sur son site, son compte Twitter et bien sûr son profil Numerik’Hub.