[Interview #2] : Sophie Duarte, photographe culinaire & corporate

[Interview #2] : Sophie Duarte, photographe culinaire & corporate

1/ Bonjour Sophie ! Pourrais-tu nous dire en quelques mots ta fonction et tes missions principales ?

Merci pour cette interview. Alors, en tant qu'auto-entrepreneur je suis un peu multi-fonctions: trouver des prospects évidemment, faire des devis, facturer, etc. Quand je peux enfin photographier pour un client, c’est là où mon travail prend tout son sens !

2/ Quel est ton parcours et ta formation ?

Après un Bac ES, je suis allée à l'université Lyon 2. J'ai fait un master 1 en Information et Communication. Après quelques temps à travailler dans la communication interne et événementielle, j'ai choisi de changer complètement de cap. Je suis partie de France pour faire une formation professionnelle de photographe à Porto, au Portugal pendant 2 ans. J'y ai travaillé pendant 4 en freelance surtout dans le domaine de la mode.

3/ Pourquoi ce choix de carrière ?

La communication me plaisait mais il me manquait un côté plus créatif et artistique. Auparavant j'utilisais le dessin et la peinture à l'huile et naturellement je suis passée à la photographie.

4/ Quels sont les avantages et inconvénients d’être photographe ?

Le premier avantage pour moi d'exercer cette profession c'est que créer de l'émotion ou de l'esthétisme grâce à une image est pour moi une passion. Ensuite, en me spécialisant dans la photographie culinaire je conjugue une passion de plus : la gastronomie ! J'ai la chance de photographier des produits et des plats exceptionnels, de rencontrer des personnes passionnées.
L'inconvénient principal est la concurrence déloyale qui existe depuis environ 5 ans avec les amateurs, qui ne sont pas formés, souvent pas déclarés non plus et exerce cette activité comme un hobbie. Du coup lorsqu'on présente un devis à un client (surtout avec les particuliers) nous ne sommes pas pris au sérieux.

sophie duarte photographie

5/ Quels sont les savoir-faire et les savoir-être pour exercer cette fonction ?

Il y a deux qualités indispensables pour être, à mon sens, un bon photographe : avoir une très bonne culture visuelle, une connaissance minimum de l'art en général et si possible une perspective de l'esthétisme différente pour sortir du lot, être original. Ensuite il y a la technique, essentielle, afin de réaliser les photographies que l'on souhaite créer. Pour être bon en technique, une seule solution un bon apprentissage et exercer ! Être photographe, c'est être un artiste. Il faut donc être très ouvert, avoir de l'imagination, et voir ce que certains ne voient pas ;)

6/ Comment se déroule une journée type d'une photographe culinaire et corporate ?

En général, je m'occupe de répondre aux mails et devis, de ma communication (réseaux sociaux, actualisation du site si besoin), j'essaie de faire une veille tous les jours sur ce qui se fait dans le domaine. Je passe un certains temps à éditer mes photos, je suis assez perfectionniste là-dessus. Lorsque j'ai un shooting, je fais toujours une petite recherche pour m'inspirer, je regarde aussi ce que j'ai déjà réalisé, dans le but de m'améliorer ou de faire évoluer mon travail.

7/ Quels sont les aspects positifs et négatifs de ton métier ?

Comme je le disais plus haut, lorsque je réalise des shootings je suis dans mon élément, je n'ai pas l'impression de travailler mais plutôt de créer. Le point négatif est la dévalorisation de la profession. Elle n'est pas vraiment recensée en tant que telle. Pour exercer ce métier, pas besoin de diplôme ou formation obligatoire alors que certaines connaissances sont pourtant indispensables. Lorsque je dis que je suis photographe, on me demande quel est mon métier...

8/ Que penses-tu de l’avenir de votre métier dans ton secteur ?

Je ne sais pas trop, je vois tous les jours de nouvelles plateformes sur internet proposant des services photo à des prix hallucinants. Je me demande comment certains photographes acceptent de tels tarifs. Comme pour tout dans notre société, malheureusement, nous avons besoin de règles pour que les gens se respectent les uns les autres. Ce que j'espère, c'est que dans l'avenir, la profession soit légiférée.

sophie duarte photographie

9/ Si tu devais citer un outil (logiciel, méthode...) qui t’est indispensable au quotidien, lequel serait-ce ?

Google Agenda :) il pense à ma place pour me rappeler tout ce que je dois faire ! Photographiquement parlant, j'édite toute mes photos sur Lightroom. C'est "une chambre noire" numérique, essentielle aux photographes depuis l'existence de la photographie.

10/ Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait devenir graphiste ou webdesigner ?

Je donnerai 3 conseils :
- Formez-vous
- Pratiquez
- Trouvez votre style, votre signature

11/ Pour finir, pourquoi utilises-tu Numerik’Hub ?

Je vois Numerik'Hub comme une plateforme d'échanges de savoirs, et un réseau d'opportunités et de rencontres professionnelles.

Merci à Sophie pour son professionnalisme et de nous avoir partagé son quotidien. Retrouvez son travail sur son site web et sur Facebook et son profil sur Numerik’Hub.